Frequently Asked Question - Questions fréquemment posées

  • Quel est le but de Do4Change ?
  • Un réseau social est-il vraiment une réponse à cet objectif ?
  • Qu'est-ce qui différencie Do4Change des autres plateformes ?
  • Do4Change est-il gratuit ?
  • Do4Change exploite t-il les données personnelles de ses utilisateurs ?
  • Do4Change est-il Open Source ?
  • Quel est le plan à long terme de Do4Change ?
  • Qu'est-ce qui différentie Do4CHange des autres réseaux sociaux ?
  • A qui est destiné le réseau Do4Change ?
  • Quelle est l'origine du projet ?

Fondamentaux

Quel est le but de Do4Change ?

Notre monde a besoin d’évolutions majeures pour être équitable, pacifique et durable. Les crises sociales, économiques, environnementales, financières, politiques et géopolitiques s’aggravent, les disparités s’accentuent et la condition des peuples est toujours plus précaire. La classe politique est dépassée par les enjeux et paralysée par des intérêts contradictoires. Des révoltes éclatent dans les pays les plus touchés, mais ne débouchent souvent que sur le changement des acteurs, sans changer le système.

Il est important de construire, et non de détruire. S'opposer à tout ne constitue pas un projet de société. L’émancipation naît des alternatives. Des intellectuels, des associations, des leaders d'opinion et des mouvements politiques conçoivent et défendent des alternatives. Et pour incarner ces alternatives, le changement de nos habitudes quotidiennes, de nos modes de vie et des structures de pouvoir dans les organisations ont plus d'impact que les bulletins de vote ou les pétitions. Nombreux sont ceux qui pensent qu'ils ne peuvent rien faire, qu'ils n'ont aucun pouvoir. Or, travailler, consommer, se divertir, s’informer, éduquer, gouverner, décider, sont autant d’actes qui, une fois transformés et réorientés, obligent les acteurs économiques et institutionnels à s’adapter, se réformer ou disparaitre.

Sur internet se dessine une volonté d’influencer notre destin collectif. Un nombre toujours plus grand d’êtres humains partagent un désir de changement sans trop savoir comment l'accomplir. S'ils sont reliés par des idées et des valeurs, ils sont souvent séparés par des partis ou des idéologies. La division communautaire, sociale et idéologique de la société institue des oppositions paralysantes, laissant dominant un système politique sensé résoudre tous nos problèmes.

Pourtant les inégalités, la solidarité, l’éthique, l’environnement, l’éducation, la politique, l’économie ou la finance forment des enjeux qui sont ni de droite ni de gauche, et ne doivent pas être abandonnés aux experts et aux professionnels de la politique. Tout le monde est à la fois concerné et responsable. La véritable démocratie n’est pas le règne des appareils politiques et des factions, mais le débat public et l’incarnation des volontés populaires dans les institutions et dans la production des normes. Elle doit déboucher sur des actions quotidiennes, citoyennes et transformatrices du monde réel. 

Changer ses habitudes de consommation, acheter solidaire et écologique, c’est influencer l’économie. Prendre une heure pour réfléchir en groupe à un sujet de société et organiser un événement, une manifestation, une action, un atelier, c’est écrire l'histoire plutôt que de la subir. Établir une gouvernance horizontale dans une mairie, une association ou une entreprise, c’est réformer les structures de pouvoir de toute la société. Pour tout citoyen, ou qu'il soit, d'ou qu'il vienne, une première demi-heure consacrée à une action politique, militante ou solidaire prêt de chez lui en appelle d’autres, et initie un engagement concret et un changement durable.

Le secret de l'action, c'est de commencer.    

Les réseaux sociaux sont devenus des vecteurs d’opinion majeurs.  Si les institutions de nos républiques, les partis politiques, les entreprises, les think tank, lobbys, clubs, conseils et autres sociétés secrètes, forment des réseaux d’influence organisés au service des élites et de l’économie marchande mondialisée, l’internet doit se constituer en réseau citoyen transversal, démocratique, humaniste, sans étiquette particulière ni représentation unique, suffisamment organisé pour atteindre un égal degréd’influence sur la société.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup de mouvements spontanés se limitent à des constats partagés et des valeurs communes, faute de savoir se constituer en une force capable de débattre, décider, mobiliser et agir pour initier des changements dans le monde réel. Le rassemblement, l'organisation et les prises de décision de groupes d'internautes importants se heurtent rapidement à leur incapacité à gérer les conflits, à modérer les égaux et à ne pas reproduire une hiérarchie autoritaire, paralysante et vécue comme illégitime. Or, tant qu'un mouvement ne se constitue pas en une forme d'autorité consentie et reconnue par ceux qui le rejoignent, il est condamné au constat de son impuissance.

Do4Change est un outil spécifiquement conçu pour structurer les mouvements et les organisation de manière à faire émerger l'internet comme relais de la volonté populaire, en lien avec les minorités progressistes et alternatives qui pensent le monde de demain. Il a comme but de regrouper dans un même espace de communication et d'interaction des citoyens désireux de changer le monde et des mouvements et organisations qui proposent des alternatives concrètes. Il tente de répondre aux besoins organisationnels de tous les mouvements, institutions et réseaux qui ont à obtenir une mobilisation citoyenne large, fédératrice et démocratique.

Un réseau social est-il vraiment une réponse à cet objectif ?

Ces dernières décennies, les réseaux sociaux ont connu un développement exponentiel de leur usage. Ils regroupent un nombre très important d'utilisateurs, leur adoption est massive. En France, ce ne sont pas moins de 25 millions de citoyens qui font un usage régulier de Facebook. Les motivations des utilisateurs sont variées, et vont de la communication avec des amis bien réels et leurs proches, jusqu'au suivi de l'actualité grâce aux partages de leurs amis virtuels. Les plateformes plus spécialisées n'ont pas un taux de fréquentation aussi élevé que les réseaux sociaux généralistes. Les plateformes les plus vivantes et les plus fréquentées restent les réseaux sociaux généralistes, permettant simplement de diffuser des statuts a caractère personnel, de l'information, des images, des vidéos, ou des pages trouvés sur le Web, et communiquer en temps réel ou différé avec d'autres utilisateurs.

Les grands réseaux sociaux généralistes sont au service de leurs actionnaires. Les utilisateurs de ces plateformes fournissent un travail non rémunéré. Les données personnelles résultantes de leur activité sont exploitées au profit d'annonceurs qui diffusent de la publicité. En d'autres termes, les utilisateurs n’en sont pas les clients, ils en sont la marchandise. Pour des raisons commerciales, les internautes sont isolés dans des silos, une sorte d'ensemble de personnes partageant des centres d'intérêts. La visibilité de ce que partagent les utilisateurs est décidée par la plateforme elle même selon des règles aussi obscures qu'imprévisibles, au service de son modèle économique. Des modérations ciblées sont réalisées pour éviter la remise en cause de l’ordre établi en limitant la dissémination des idées les plus subversives et en supprimant les profils les plus virulents. 

Malgré cela, de nombreuses organisations et leaders d'opinion emploient ces plateformes pour faire connaitre leurs causes, leurs visions, leurs analyses et leurs objectifs, jusqu'à former des mouvements populaires larges et puissants. Mais les grands réseaux sociaux ne disposent d'aucun outil pour transformer ces mouvements populaires en forces transformatrices de nos sociétés. C'est précisément l'objectif du réseau social Do4Change.

Do4change est au service de ses utilisateurs. C'est une plateforme ouverte à tous, y compris aux internautes souhaitant simplement une alternative aux grandes réseaux sociaux. Il n'a pas pour but de recréer un réseau fermé de personnes déjà fortement impliquées, politisés, en marge de la société de consommation. Au contraire, en reprenant ce qui a fait le succès des grands réseaux sociaux, comme les fils d'actualité, les commentaires, la possibilité de partager textes, images et vidéos, les groupes et la messagerie instantanée, il répond à un large public. Mais au delà de ces fonctionnalités de base, il permet à tout mouvement informel de devenir une organisation démocratique ouverte, capable de concertations, de consultations, de mettre en place une réelle gouvernance participative et contributive, d'organiser des débats afin de prendre des décisions et d'accomplir des actions concrètes.

Ce processus nouveau, proposé par un réseau social grand public, vise la transformation de l'internaute lui-même. Do4Change  permet à tout citoyen de relayer une information alternative, de prendre conscience des enjeux du monde actuel, d'identifier des solutions, de participer à la vie sociale et associative locale, puis de pratiquer des modes d'auto-organisation, de gouvernance alternative et d’intelligence collective, et enfin de créer ou rejoindre des organisations transformatrices du monde réel. Cette expérience de gouvernance horizontale permet à tout un chacun d'en mesurer les bénéfices et de désirer qu'elle se généralise dans tous les espaces de liberté personnels, professionnels ou publicss, dans la vie politique locale ou nationale et dans les institutions. En ce sens, Do4Change a une mission éducative fondamentale : faire que tous les citoyens désirent que les processus participatifs d'autogestion deviennent une norme et non une exception, à petite comme à grande échelle (phrase très alambiquée). Ce processus a pour but de faire de l'internaute un citoyen autonome, acteur du changement là ou il se trouve, à son échelle et avec ses moyens.

Qu'est-ce qui différencie Do4Change des autres plateformes ?

La définition générale et actuelle d'un réseau social est, très grossièrement, l'offre fournie par Facebook. Il y a des variantes de type RSE (Réseau Social d'Entreprise), plus sophistiquées, ou d'autre d'avantage spécialisées : mais une majorité de réseaux sociaux alternatifs ou professionnels sont structurés autours de listes de publications (ou fils d'actualité) rattachée à chaque compte utilisateurs ou à des espaces communs, comme le sont les groupes Facebook. Les seules interactions sont des "like", la messagerie instantanée ou l'ajout de commentaires. Ce centrage sur l'individu est le résultat de l'objectif commercial de la plateforme de référence qu'est Facebook : récupérer des données personnelles et diffuser de la publicité.

Do4Change est au service de ses utilisateurs et des causes, projets et mouvements qu’ils défendent. Do4Change a pour but de favoriser l'émergence des alternatives nécessaires au monde de demain, dans tous les domaines. Il permet à tout mouvement informel de devenir une organisation démocratique, ouverte, capable de concertations, de consultations, de débats afin de prendre des décisions et d'accomplir des actions concrètes.

Do4Change propose une définition "collective" de ce qu'est un réseau social : s'il reprend les bases de la définition des réseaux sociaux actuels, l'esprit commercial disparait au profit d'un aspect "commun" - c'est à dire favorisant l'émergence de ce qu'on partage comme fond, opinions, mode de vie et volonté de changement. Il y a une importante attente de la part des internautes les plus politisées, des militants et autres porteurs de projet, alternatif ou non, mais aussi de la génération Y (les 20-30 ans) qui se posent de sérieuses questions de sens quant à leur utilisation intensive de plateforme comme Facebook ou Twitter.

Do4Change permet à tout citoyen de prendre conscience des enjeux et causes du monde actuel, de relayer une information alternative, de participer à la vie sociale et associative locale, puis de pratiquer des modes d'auto-organisation, de gouvernance alternatives et d’intelligence collective, et enfin de créer ou rejoindre des organisations transformatrices du monde réel pour multiplier les actions concrètes.

Do4Change est-il gratuit ?

Oui. L'accès aux fonctionnalités est gratuit. Pour financer la conception, le développement et le déploiement de la plateforme, un abonnement vous est proposé. Une fois abonné, vous avez plusieurs avantages :

  • La plateforme cesse de vous inviter à prendre un abonnement.
  • Vous n'avez plus de bandeau au nom de "Do4Change" ou d'un réseau privé sur vos pages Web.
  • Toute publicité potentiellement affichée disparait.

C'est un modèle dit "Freemium". Etre abonné vous permet de contribuer au développement et à la pérennité de la plateforme Do4Change. Le prix de l'abonnement est relativement modeste, initialement fixé à deux euros par tranche de 30 jours. La durée minimale d'abonnement est de 90 jours (environ 3 mois).

Do4Change exploite t-il les données personnelles de ses utilisateurs ?

Il n'y a aucune exploitation des données personnelles des utilisateurs à des fins commerciales ou de revente. Le modèle économique est basé sur un abonnement et une publicité peu intrusive. Les encarts publicitaires sont gérés par d'autres plateformes, et n'ont aucun lien avec les données stockées sur la plateforme.

Do4Change est-il Open Source ?

Jusqu'ici, Do4Change n'a pas son code source publié. Une publication progressive du code source de Do4Change est prévue, en partant des fondements technologiques jusqu'aux éléments de plus haut niveau, tel que le code de génération des pages et le Framework d'interface graphique.

Rappelons que livrer le code source d'une telle plateforme permet d'en trouver plus facilement les failles éventuelles, et donc soit d’exploiter à des fins de piratage, soit de les résoudre en corrigeant le code source. Cela a aussi comme conséquence de permettre l'émergence de dérivés pouvant d'un coté faire émerger un écosystème dynamisant pour la plateforme, mais aussi des concurrents fragilisant sa pérennité. Il est donc important d'assurer la pérennité de l'équipe de développement de la plateforme, via un moyen de financement fiable et récurrent, avant de la publier en Open Source.

Quel est le plan à long terme de Do4Change ?

D'abord, l'équipe développant la plateforme doit bénéficier d'une source de revenus fiables et récurrente pour travailler dans les meilleures conditions. L'établissement d'un modèle économique fait partie des évolutions de la plateforme.

Sur le plan fonctionnel, Do4CHange suivra les besoins de ses utilisateurs, surtout  les plus actifs et tirant partie des spécificités de la plateforme. Le but de Do4Change étant d'apporter une nouvelle expérience d'organisation, d'intelligence collective et un moyen de réaliser des actions concrètes, l'aspect grand public est secondaire par rapport aux besoins des acteurs du changement tels que les associations, ONG, leaders d'opinion, administrations, entreprises et institutions.

Sur le plan architectural, l'application serveur donnant vie au réseau social à été conçu comme un applicatif indépendant, ne nécessitant aucun pré requis pour fonctionner sur un ordinateur équipé du système d'exploitation Windows. Il devrait prochainement supporter Linux, iOS et Android. A long terme, une version totalement décentralisée de Do4Change pourrait donc voir le jour, sous la forme d'un système P2P ou chaque nœud forme un point de connexion, même si ce nœud est derrière une Boxe Internet classique (protocole UPnP). Cette évolution vers une décentralisation nécessitera un important travail de recherche et développement.

Le concept

Qu'est-ce qui différentie Do4CHange des autres réseaux sociaux ?

Do4Change peut remplacer Facebook ou Twitter sur un plan fonctionnel. Il apporte des principes et une gamme d'outils spécifiques qui le différencie des réseaux sociaux existants.

Il repose sur trois principes fondamentaux :  

  • Premier principe, l’auto modération. Plus qu’un simple « like », vous pouvez voter pour ou contre un élément et lui associer une émotion : et si une majorité d’internautes vote pour la suppression d’un élément, il disparait automatiquement. La modération repose sur le bon sens de chacun.
  • Second principe, l’édition coopérative : par défaut, n’importe qui peut proposer la modification d’un objet, que cela concerne la forme ou le fond. Ce sont les internautes qui améliorent en permanence tout ce qui est créé et partagé sur le réseau, l’acceptation des modifications restant contrôlée soit par le créateur de chaque élément, soit par un groupe d’utilisateur de manière collégiale. Tous les talents et toutes les idées sont ainsi valorisés. Chacun peut se mettre au service de la communauté dans un esprit de partage des compétences et de diffusion des savoirs.
  • Troisième principe, la structuration des pouvoirs. L’équivalent des groupes Facebook sont nommées communautés. Les communautés peuvent contenir des sous-groupes appelés cercles. Si sur Facebook les administrateurs des groupes ont les pleins pouvoirs, sur Do4Change, toutes les décisions peuvent être prises collégialement, par les membres d’un cercle ou d’une communauté. Ainsi, on peut créer un cercle pour accepter ou bannir les membres dans la communauté, un autre pour gérer les modifications des objets attachés, un troisième pour valider les partages, et bien d’autres encore. Les cercles sont constitués par votation, échantillonnage ou tirage au sort, et peuvent être configurés pour organiser une rotation automatique de leurs membres. Une communauté avec des cercles et sous cercles permet la modélisation de gouvernances complexes. L’évolution de la gouvernance d’une communauté et de ses règles est toujours le résultat du travail de la communauté elle-même, jamais d’un petit groupe d’individu qui s’octroie tous les pouvoirs.

Ensuite, Do4Change propose une gamme d'outils spécifiquement dédiée à l'intelligence collective et à la publication de contenus :

  • Des pages Web pour réaliser des sites internet ou des Wiki, avec leur nom de domaine spécifiques.
  • Des discussions de groupe, avec tri des commentaires les mieux notés.
  • Des Brainstormings en très grand groupe, pouvant compter des milliers de personnes, permettant en quelques minutes de connaitre les avis qui font consensus ou de trouver les meilleures idées sur un sujet donné.
  • Des prises de décisions au consentement, basées sur un processus d’adaptation au besoin de chacun inspiré de la sociocratie.
  • Des sondages simples, multiples, avec ou sans l’option d’un vote blanc, ou des QCM.
  • Des actions concrètes dans le monde réel, sous la forme d’évènements militants, solidaires, informatifs, de loisir, sportif ou culturel, ou bien servant l’avancée d’un projet.
  • Des listes de tâches hiérarchiques avec évaluation du temps restant.
  • Des petites annonces pour des échanges de services, d’expertise, de coups de main ou de matériel.

A qui est destiné le réseau Do4Change ?

Do4Change est destiné à un large public. Il est utile autant aux citoyens individuellement, qu'aux organisations, petites ou grandes. Chacun peut l'employer pour répondre à un besoin spécifique.

Disposer d'un réseau social indépendant

Vous souhaitez ne plus être dépendant des grandes entreprises telles que Facebook ou Twitter, et ne plus voir vos données personnelles employées comme moyen de cibler de la publicité.

Trouver des internautes qui se sentent concernés par l'état du monde

Vous voulez rejoindre un réseau d’internautes conscients, éveillés, militants, qui ne sont pas là que pour du loisir et du divertissement tout en bénéficiant des outils standards des réseaux sociaux d’aujourd’hui : messagerie instantanée, partage, file d’actualité, groupes, etc.

Participer à des actions militantes, sociales, culturelles ou conviviales

Vous souhaitez participer à des actions concrètes pour aider des projets, soutenir des mouvements, vous mettre au service d’alternatives, de projets politiques, défendre des causes ou soutenir l’économie solidaire, et vous ne savez pas ou aller ni à qui vous adresser, ni comment trouver localement ou n'importe ou l'organisation qui vous permettra de vous impliquer dans l'amélioration du monde.

Organiser vos propres évènements

Vous souhaitez enrichir votre vie en organisant des sorties pour le loisir, la culture ou la convivialité, élargir votre cercle d'amis ou favoriser les rencontres amicales et amoureuses.

Vous informer autrement que par les grands médias

Vous souhaitez accéder à une information pluraliste, issue de diverses sources d’informations classée, évaluée et commentée par les membres du réseau. Vous désirez consulter des centaines de milliers d'articles provenant de dizaines de sources mainstream, alternatives, de blogs et d'association ou partis politiques.

Mettre en ligne du contenu dans des pages web, diffuser des articles

Vous désirez disposer d'un site web, constitué de quelques pages, pour faire la promotion de vos pensées, de votre projet, de votre activité ou de votre organisation.

Discuter à distance et en groupe

Vous avez besoin de vous retrouver et de discuter en groupe, tout en ayant la liste des propos que vous appréciez, des idées qui font consensus, et la possibilité de faire des recherches transversales à toutes les conversations.

Réaliser un échantillonnage de dizaines, centaines ou milliers de personnes en des temps record

Vous souhaitez réaliser des consultations citoyennes de masse, tout en évitant les forums ouverts ou les sondages contraignants, et vous voulez qu'en quelques minutes émergent les idées qui font consensus dans un très grand groupe de personnes.

Prendre des décisions au consentement

Vous souhaitez prendre des décisions en évitant le vote à la majorité, de sorte à maximiser le soutient de tous aux décisions prises, et faire converger les participants tout en tenant compte de leurs contraintes propres ou de leurs besoins.

Réaliser des sondage ou des consultations

Vous souhaitez sonder un groupe particulier ou tous les internautes du réseau, avec une question simple, des questions multiples ou des QCM.

Passer des annonces pour donner, échanger, prêter dans l'économie sociale et solidaire

Vous avez du matériel à donner, des outils à prêter, ou vous recherches une compétence ou des ressources particulières pour votre projet.

Proposer à des volontaires la réalisation d'actions militantes, alternatives, culturelles

Vous recherchez à toucher plus de monde, et vous souhaitez pouvoir toucher des gens de bonne volonté prêts à faire quelque chose pour défendre votre cause.

Faire évoluer le management de votre mouvement ou organisation

Vous désirez faire évoluer et structurer votre organisation de manière démocratique, horizontale, favorisant l’auto-organisation en exploitant la rotation des charges, l’élection, le vote ou le tirage au sort. Vous souhaitez modéliser votre gouvernance en cercles et sous cercles avec des processus démocratique de prise de décision.

Disposer d'un réseau social privé

Pour votre organisation, qu'elle soit une entreprise, une association, une administration, vous souhaitez disposer d'un réseau social personnalisable et largement orienté vers l'intelligence collective et la coopération.

L'origine

Quel est l'origine du projet ?

Le réseau social Do4change est une initiative de Gabriel RABHI. Il fait suite au constat de l'impuissance et des limites des grands réseaux sociaux comme instrument de militantisme, et l'importance de changer le cadre des interactions entre les internautes pour pousser l'alternative d'une réelle démocratie, incluant le tirage au sort. Le développement a commencé en Juin 2014. Fin 2016, le projet n’est toujours porté et développé que par lui, aidé de quelques volontaires pour réaliser des tests et débattre des fonctionnalités. A l’avenir, et si cela assure des revenus suffisants, d’autres personnes le rejoindrons à temps plein.

Pour en apprendre d'avantage sur Gabriel RABHI, nous vous renvoyons sur son blog : http://www.inter-agir.fr/ 


0,100,0,0,0
2
20 / 557
Pour évaluer ou commenter, identifiez-vous sur

Aucun commentaire
Do4Change by Gabriel RABHI (c) 2015-2017